Louange à Allah, nous le louons, nous implorons Son aide, Sa guidance, Son secours.Nous cherchons refuge auprès d’Allah contre le mal instigué par notre âme et nos mauvaises actions. 

« Bienheureux sont certes les croyants, ceux qui sont humbles (khashi’un) dans leur prière » [sourate 23-Al-Mu'minun : v1/2]

Sais tu frère ou sœur en l’ISLAM qu’il y’a différent niveau dans la prière

1. Celui qui ne respecte pas le temps de la prière (il la fait n’importe quand), l’ablution (quand il la fait, il la fait n’importe comment), les règles d’apparence (il ne respecte pas les gestes que le Prophète nous a appris : il regarde sa montre, il bouge tout le temps, il regarde la télévision, il lit n’importe comment, etc...) et bien sûr il ne saurait jamais accomplir l’humilité.
Il a fait la prière mais il sera puni le jour du jugement pour son manque de politesse envers Allah.

2. Il respecte le temps, l’ablution, les règles d’apparence, mais il n’est pas soumis Allah, son cœur n’est pas présent.
Son jugement sera très long.

3. Il respecte le temps, l’ablution, les règles d’apparence et pendant un moment son cœur est présent, et un autre moment Satan lui prend de son temps, alors il le repousse puis il réessaye d’être soumis, puis Satan revient, etc...
Il est donc entre prière et Jihad (effort) et il a deux récompenses : la récompense de sa soumission à Allah et la récompense de son effort en repoussant Satan. Beaucoup de gens sont dans ce niveau.

4. Il respecte le temps, l’ablution, les règles d’apparence et il ressent l’humilité, il est concentré, il ressent les versets qu’il lit : il dit « Allahou Akbar », il ressent la Grandeur d’Allah, il dit « Soubhana Rabbiya al’AZîm » il ressent la puissance d’Allah, etc.
C’est le bien-aimé d’Allah. Mais il y a encore un 5ème niveau :
5. Il respecte le temps, l’ablution, les règles d’apparence, mais il a sorti son cœur et l’a mis entre les mains d’Allah et il s’est déconnecté du monde et de ce qui s’y trouve. Il n’a aucune information de ce qui se trouve autour de lui, il est avec Allah.

A-t-on déjà réussi à prier comme cela ? Ne fut-ce qu’une seule fois ?

c'est pas une utopie car il y'a des gens qui ont cette humilité

  • Le Prophète Mohammed (pbsl) :

Il disait au muezzin (Bilal) [radialla: « Ô Bilal, réconforte-nous par la prière ».
Alors que nous nous dirions plutôt « débarrasse-nous vite de la prière, la série télévisée va commencer dans deux minutes ! » N’aurait-on pas quelque temps à consacrer à Allah ? Ce temps
-là n’étant déjà pas très dominant dans notre journée, ne serait-ce pas une occasion pour le remplir d’une bonne prière ? Remarquez que dans le Coran, Allah ne dit jamais « Sallou » (Priez), mais Il dit « AQimous Salât » (établissez, édifiez, enrichissez la prière).

Quand on venait près du Prophète (pbsl), on entendait un fond de pleures qui se cachait derrière sa lecture du Coran.
Abdullah ibn Shikhkhir (radiallahu ‘anhu) a dit : « J'ai vu le messager d'Allah prier avec nous et dans sa poitrine il y avait un bourdonnement, en raison de ses pleurscomme celui d'une bouilloire (quand elle bout). »

  • Imam Hâtem Al’Assam : [radialla:
    · On lui demanda un jour comment il faisait pour se soumettre complètement dans sa prière et il répondit :
    « Je prie comme si la Kaaba était entre mes yeux, As-sirâte sous mes pieds, le Paradis à ma droite, l’Enfer à ma gauche, l’Ange de la mort derrière moi, le Prophète me regardant attentivement, je dit « Allahou Akbar » avec glorification, je lit avec méditation, je m’incline avec modestie, je me prosterne avec humilité et j’assemble dans ma prière ma crainte d’Allah et mon espoir de Clémence de Sa part puis je termine ma prière, en me demandant si ma prière a été acceptée ou pas ». lire la suite